Enseignements

Master 2 Métiers de l’édition : Création éditoriale multi-supports (CREM)

Le parcours « Métiers de l’édition-CREM » met l’accent sur les compétences relatives à la conception et à la gestion de projets éditoriaux print, numérique et multi-supports. Les enseignements méthodologiques sont assurés par des intervenants extérieurs appartenant à de grands organismes ou maisons d’édition (Gallimard, Fayard, Hachette, Flammarion, Editis, BIEF,…). Ils permettent de poser les cadres techniques, économiques et esthétiques nécessaires à la maîtrise de la chaîne éditoriale et graphique, en vue de la réalisation d’un projet éditorial multi-supports.

 

Responsable de l’UE pour l’option « Métiers de l’édition/ CREM » :

Hélène Védrine, maître de conférences : vedrine.helene@neuf.fr

HV et JMOHélène Védrine : Il va falloir inventer de nouveaux modèles, mais aussi saisir les opportunités, être capable de réagir vite et bien aux mutations contemporaines. Le monde de l'édition, et celui du travail en général, ne permet plus de parcours linéaire. Il faut savoir passer d'un domaine à un autre, d'un secteur à un autre, d'un pays à un autre. Notre Master, issu d'une formation littéraire associée à une formation technique, donne cette ouverture d'esprit et cette culture élargie qui permettent de répondre aux nouveaux enjeux. 

Le développement des enseignements liés à l'édition numérique est une priorité. Il s'est fait dans le sens de l'édition multi-supports et transmédias. Pour cette raison, nous avons renforcé la collaboration entre l'option « édition » à l'option « audiovisuel » du Master de Paris-Sorbonne car les passerelles entre les domaines se multiplient dans les métiers actuels. Cette association, qui a toujours été caractéristique du Master de Paris-Sorbonne et qui pouvait sembler étrange il y a vingt ans, est la clé de l'avenir !

Jean-Michel Ollé : Les étudiants peuvent avoir le sentiment qu’ils entrent dans un métier en crise, que jamais l'édition n'a été aussi mal. Mais aussi, jamais on n'a eu autant besoin d'éditeurs. Dans un monde où chaque objet devient intelligent et vecteur de contenus, il faudra de plus en plus de gens pour trouver, vérifier, organiser, améliorer ces contenus. Donc, des éditeurs.

Prenez dès aujourd'hui la mesure de votre rôle : sans éditeur, il n'y a ni auteur, ni lecteur. Mais en même temps, restez légers : donnez-vous pour noble tâche de traquer le cliché, le gratuit,  l'approximation, la boursouflure, le contentement de soi, chez vos auteurs et chez vous. Et vous deviendrez les bons éditeurs dont nous avons besoin.

Extrait du site ActuaLitté


 

MAQUETTE DES ENSEIGNEMENTS

 

1ER SEMESTRE (S3)

 

Types d’UE

Nb

d’ECTS

Contenu des enseignements

CM

 

TD

 

Modalités de contrôle des connaissances

 

 

 

Par semaine

Par semestre

Par semaine

Par semestre

 

UE 1 – Enseignements fondamentaux

6

Littérature, arts, médium

 

26 h

 

 

Contrôle final

UE 2 – Enseignements fondamentaux

6

Cultures numériques et transmédia

 

19 h 30

 

 

Contrôle final

UE 3 – Enseignements fondamentaux

5

Anglais appliqué à l’édition

 

26 h

 

 

Contrôle final

UE 4 – Enseignements fondamentaux

5

Droit de l’édition

 

19 h 30

 

 

Contrôle final

UE 5 –Enseignements méthodologiques

8

Chaîne éditoriale et graphique : conception collective d’un projet multi-support ; édition version papier

 

120 h

­

 

Contrôle continu

Total semestre

30

 

 

211 h

 

 

 


 

DEUXIEME SEMESTRE (S4)


 

Types d’UE

Nb

d’ECTS

Contenu des enseignements

CM

 

TD

 

Modalités de contrôle des connaissances

 

 

 

Par semaine

Par semestre

Par semaine

Par semestre

 

UE 1 – Expérience professionnelle

8

Pratique professionnelle et rapport d’activité

 

13 h

 

 

Evaluation par le tuteur en entreprise et par le,tuteur universitaire

UE 2 – Mémoire professionnel

8

Mémoire

 

13 h

 

 

Soutenance

UE 3 – Enseignements méthodologiques

4

Marché de l’édition et commercialisation du livre

 

68 h

 

 

Contrôle continu

UE 4 – Projet professionnel tuteuré

8

Réalisation des déclinaisons numériques du projet multi-support

 

70 h

 

 

Contrôle continu

UE 5 – Connaissance de l’environnement professionnel

2

– Conférences sur les nouveaux métiers

– Visites sur site

– Orientation professionnelle

 

62 h

 

 

Contrôle continu

Total semestre

30

 

 

226 h

 

 

 

 

DÉTAILS DES ENSEIGNEMENTS

 

1er semestre (S3)

 

UE 1 : Littérature, arts, médium (6 ECTS)

 

Approches (esthétiques, sociologiques, économiques, etc.) des rapports entre la littérature, les arts et les différents types de médium (livres, revues, cinéma, radio…).

Cours assuré par Bernard Vouilloux et Bertrand Marchal, professeurs.

 

Responsable de l’UE : Bernard Vouilloux, professeur : bernard.vouilloux@paris-sorbonne.fr

 

Contrôle continu

Volume horaire : 26h/ semestre

 

 

UE 2 : Cultures numériques et nouvelles ecritures (6 ECTS)

Ce cours balaiera le champ des "nouvelles écritures": narration transmedia,  turbomedia, écritures collaboratives, short stories, fan fictions adaptations, novelisation,  etc. 

Cours assuré par Florent Maurin, auteur multimédia, et des spécialistes de ces nouveaux genres. 

Responsable de l’UE : Jean-Michel Ollé, éditions Pont9 : jeanmichelolle@gmail.com

Contrôle continu

Volume horaire : 26h/semestre (+ 2h de masterclass)


 

 

UE 3 : Anglais (5 ECTS)

 

This course is designed to teach students intermediate-to-advanced English-language skills with a specific emphasis on EPP (English for Professional Purposes). Broadly speaking, this course will help students improve their reading, writing and speaking skills by raising awareness of typical problems native French speakers have with the English language, particularly in a professional context. This will be achieved with practical examples relevant to their future work in the field of publishing, or the film and broadcasting industry. This includes in-depth study of English, regular reading and summarizing of press articles, as well as speech and debate practice.

 

Responsable de l’UE : Anna Martina, PRAG : anne.martina@paris-sorbonne.fr

Contrôle continu

Volume horaire : 26h/semestre

 

UE 4 : Droit (5 ECTS)

 

Le cours a pour objet l’étude du droit de la création.

D’un côté, la liberté de création fait l’objet d’un encadrement juridique complexe par le droit de la presse : droit de la personnalité, diffamation, injure, etc. De l’autre, le Droit organise la protection des créations par le droit de la propriété intellectuelle, et particulièrement à travers le droit d’auteur. Le cours envisage aussi l’étude des outils permettant l’exploitation des créations : les contrats, la gestion collective et la contrefaçon. Enfin, le droit de la création est étudié au prisme des grands enjeux contemporains : numérique, création collective et internationalité.

 

Responsable de l’UE : Arnaud Latil, maître de conférence : arnaud.latil@paris-sorbonne.fr

 

Contrôle terminal

Volume horaire : 19h30/premier semestre

 

 

UE 5 : Enseignements méthodologiques (8 ECST) :

Le parcours « Métiers de l’édition-CREM » met l’accent sur les compétences relatives à la conception et à la gestion de projets éditoriaux print, numérique et multi-supports. Les enseignements méthodologiques sont assurés par des intervenants extérieurs appartenant à de grands organismes ou maisons d’édition (Gallimard, Fayard, Hachette, Flammarion, Editis, BIEF,…). Ils permettent de poser les cadres techniques, économiques et esthétiques nécessaires à la maîtrise de la chaîne éditoriale et graphique, en vue de la réalisation d’un projet éditorial multi-supports.

 

Contrôle mixte

 

Responsable de l’UE pour l’option « Métiers de l’édition/ CREM » :

Hélène Védrine, maître de conférences : vedrine.helene@neuf.fr

 

 

Connaissance du marché de l’édition française (6 h) :

Ce module vise à comprendre les caractéristiques du marché de l’édition française : structure de l’édition française, données statistiques et typologie des secteurs éditoriaux. (Hélène Védrine, maître de conférences).

 

Contrôle terminal

 

Connaissance de la chaîne éditoriale (24 h):

Cet enseignement permet d’identifier des différents acteurs d’un service éditorial, ainsi que les contraintes éditoriales propres à chaque secteur.

– Organisation d’un département éditorial : étapes éditoriales de la conception et de la production d’un livre Guillaume Robert, Flammarion) ; organisation d’un comité de lecture (Jean-Marie Laclavetine, Gallimard).

– Outils de gestion éditoriale : compte d’exploitation prévisionnel, plan d’édition, budget (Françoise Mathay, Le Chêne).

– Préparation éditoriale et typographique : principes généraux de typographie et de mise en page, choix typographique et règles de composition (Hélène Védrine, université Paris-Sorbonne) ; calibrage et chemin de fer, préparation de copie et usage des signes de correction typographique (Michèle Lancina, Le Robert).

 

Contrôle continu

 

Informations complémentaires : de nombreuses rencontres avec des acteurs de la chaîne éditoriale (directeurs éditoriaux, assistants d’édition, auteurs, avocats, représentants, etc.) sont organisées à l’occasion de ces cours.

 

 

Connaissance de la chaîne graphique (30 h) :

Ce cours vise à identifier les étapes de la chaîne de production éditoriale, du prépresse au livre imprimé. Il permet de maîtriser les outils et le vocabulaire liés à chacune des étapes de fabrication.

– Chaîne de fabrication du livre imprimé (Dominique Escartin, Hachette) : cette approche de la fabrication vise à faire comprendre la chaine graphique (prépresse, photogravure, papier, impression, façonnage, reliure) avec ses différentes étapes, afin que l’étudiant soit capable

– d’exprimer ses besoins en terme de technologies, qualité, prix et services,

– d’établir une demande de devis (simple),

– de comprendre les différentes options techniques,

– de connaitre les implications de chaque maillon de la chaîne à tout changement,

– de juger d’une image, d’un papier, d’une impression,

– et surtout de communiquer avec le service fabrication.

 

Principes généraux de mise en page, choix typographique et règles de composition, Pratique des logiciels de mise en page :

Ce cours forme à l’apprentissage des composantes essentielles de la création d’une maquette sur In-Design et permet la réalisation d’une maquette spécifique au projet éditorial des étudiants (Camille Aguignier, maquettiste free lance).

 

Contrôle continu

 

Informations complémentaires : la connaissance de la chaîne éditoriale et de la chaîne graphique sont illustrées par deux visites sur site en fin de premier semestre : visite d’un photocompositeur (Nord Compo, Villeneuve d’Ascq) ; visite d’un imprimeur (Imprimerie Maury, Malesherbes).

 

 

Strategies multimedias : service de presse et marketing (20 h) :

Du plan média au plan marketing, ce module montre l’articulation entre service de presse et service marketing, et le rôle déterminant des stratégies médiatiques et promotionnelles dans la vie du livre.

– Service de presse (Frédérique Pons, Albin Michel) :

– réalité fonctionnelle : ses tâches, sa composition, ses outils, ses techniques ;

– connaissance de la presse : le fichier, le suivi et le « faire-savoir » ;

– le service de presse et ses rapports avec les autres composantes de la maison d’édition

– une stratégie multimédia pour le livre.

– Marketing et web-marketing éditorial (Anne Chamaillard, Place des éditeurs ; Nicolas Gary, Actualitte.fr) :

– plan marketing et multimédia ;

– web marketing et stratégies marketing sur internet : usages des réseaux sociaux.

 

Contrôle terminal

 

Conception et realisation d’un projet editorial multi-supports (40 h):

La conception et la réalisation d’un projet éditorial print et numérique vise à évaluer la capacité des étudiants à :

– élaborer un projet à partir d’une étude de potentiel ;

– définir une politique éditoriale ;

– rechercher des textes, des images et des supports multimédias selon des stratégies clairement définies ;

– respecter des contraintes techniques et budgétaires ;

– organiser un travail en groupe et coordonner les diverses tâches éditoriales pour lesquelles les étudiants ont reçu une formation au premier semestre ;

– gérer la relation aux auteurs ;

– réaliser une maquette et une mise en page ;

– définir des politiques de promotion et les relations presse ;

– élaborer des campagnes marketing : web-marketing, organisation d’événements, présentation du livre au Salon du livre…

Commencé au premier semestre par la réalisation du projet au format print présenté au Salon du livre, ce projet professionnel est validé avec l’élaboration des déclinaisons numériques et multimédias du projet.

– Conception de projet éditorial : formalisation d’un projet éditorial (objectifs, enjeux, recherche d’auteurs, respect du budget, définition graphique, plan éditorial) ; négociation du projet lors d’une présentation orale et écrite.

Suivi éditorial et graphique du projet : gestion des relations avec les auteurs, organiser le contenu d’un ouvrage selon un chemin de fer (textes, images, contenus multimédias) jusqu’au bon à tirer ; réalisation de la maquette sur In-Design ; la mise en page ; correction des épreuves ; dialogue avec les prestataires (devis d’impression) ; définition des politiques de promotion et les relations presse ; élaboration des campagnes marketing (web-marketing, présentation de la version papier au Salon du livre…)

 

Ce module est organisé autour de réunions éditoriales, dirigées par les responsables de l’option ou en autonomie, permettant de constituer la promotion en maison d’édition selon des pôles clairement définis.

 

Cours dirigé par Jean-Michel Ollé et Hélène Védrine.

 

Contrôle terminal

 

 

2e semestre (S4)

 

UE 1 : experience professionnelle : Rapport d’activité (8 ECTS)

L’étudiant doit rédiger un rapport d’activité d’une trentaine de page portant sur l’expérience professionnelle en entreprise. Il doit comporter une présentation de l’entreprise et du marché, les missions de l’apprenti, un rapport critique de ses activités et des préconisations.

Une fiche d’évaluation remplie par le maître d’apprentissage et le tuteur universitaire est jointe au rapport.

Après un cours préparatoire définissant les missions de l’apprenti, les méthodes de recherche et de rédaction pour le rapport, un suivi individuel est assuré par le maître d’apprentissage et le tuteur universitaire.

 

Responsable de l’UE :

Hélène Védrine, maître de conférences : vedrine.helene@neuf.fr

 

 

UE 2 : Mémoire professionnel (8 ECTS)

 

L’étudiant(e) doit rédiger un mémoire professionnel d’une trentaine de pages, réalisé sous la direction du responsable d’option ou d’un professionnel choisi selon son domaine de compétence.

 

Le mémoire professionnel doit présenter un projet éditorial étudié sous tous ses aspects, tel qu’il serait soutenu par un éditeur devant sa hiérarchie, dans une structure éditoriale. Ce projet éditorial peut revêtir toutes les formes possibles (objet unique ou collection, livre gris ou illustré, fascicule ou livre-objet, e-book, application, etc.), voire combiner ces différentes formes. Le mémoire est l’occasion pour l’étudiant(e) de mettre en œuvre les différentes compétences acquises lors de l’activité commune au sein du master et pendant son stage. Le projet éditorial étudié doit être réalisable et en résonance avec le marché actuel de l’édition.

Le mémoire peut être dirigé soit par le responsable de l’option, soit par un professionnel.

Un séminaire de direction de projet permet de définir le projet et la méthodologie. Un encadrement individuel, par un enseignant ou le maître d’apprentissage, est prévu tout au long du second semestre.

Le mémoire rédigé, d’une trentaine de pages, est rendu au mois de septembre et soutenu en octobre devant le directeur de recherche. Les meilleurs projets pourront être présentés au Lutech, agence chargée de développer les projets innovants dans la société civile.

 

 

UE 3 : Enseignements méthodologiques (4 ECTS)

 

Marché de l’édition internationale et positionnement de l’édition française (12h) :

 

Export, cession de droits, marchés émergents, aides publiques et privées, édition numérique à l’international (Pierre Myszkowski, Bureau International de l’Édition Française ; Pierre Astier, agence littéraire Pierre Astier).

 

 

Politiques éditoriales liées aux secteurs (30 h) :

Ces cours porteront sur les contraintes et les spécificités éditoriales de différents secteurs éditoriaux : livre scolaire et para-scolaire (Julie Pelpel-Moulian, Hachette scolaire) ; beaux-livres et livre pratique (Jean-Louis Hocq, Solar) ; livres d’art Violaine Bouvet-Lanselle, Éditions du musée du Louvre) ; littérature jeunesse (Hedwige Pasquet, Gallimard Jeunesse) et bande-dessinée (Aymeric Jeanson, Bayard).

 

Contrôle continu

 

Commercialisation du livre (26 h) :

Cet enseignement vise à faire connaître les circuits de diffusion et de vente du livre, leurs contraintes et leur rôle dans la chaîne du livre.

– Chaîne de commercialisation du livre (Stéphane Billerey, Plon) :

– les différents marchés du livre : relais et réseaux de points de vente, modes de commercialisation et marketing, modes de communication à la promotion ;

– relations entre les éditeurs, les diffuseurs et les distributeurs.

– Distribution (Hélène de la Portalière, SODIS) : principaux chiffres du flux (terminologie, circuits de distribution, principaux acteurs).

– Librairie (Jean-Marie Ozanne, librairie « Folie d’encre ») : les réseaux de librairie ; la loi Lang et ses effets sur la librairie.

 

Contrôle terminal

 

Informations complémentaires : une visite d’une société de distribution (la SODIS, Lagny-sur-Marne) est organisée en fin de premier semestre.

 

 

 

UE 4 : Projet professionnel tutoré (8 ECTS) (70 h)

 

A partir du projet éditorial élaboré au premier semestre, les étudiants doivent concevoir un ouvrage non homothétique au format numérique et multmédias, associé à un site web.

 

Contrôle terminal

 

Responsables de l’UE :

Hélène Védrine, maître de conférences : vedrine.helene@neuf.fr

Jean-Michel Ollé, éditions Pont9 : jeanmichelolle@gmail.com

 

 

Édition numérique :

 

Ce module vise non seulement à déterminer les enjeux des mutations de la chaîne du livre à l’ère du numérique mais aussi à former les étudiants à la maîtrise des outils et des langages numériques.

– Enjeux du numérique dans l’édition (Jean-Michel Ollé, Hachette Livre international). Il s’agit d’étudier les modifications induites par le numérique dans la chaîne de valeur et le modèle économique de l’édition :

– modification du rôle et de la place de l’éditeur entre l’auteur et le public,

– étude des nouveaux modèles : nouveaux outils de lecture, sites des éditeurs, librairies en ligne (papier et numérique), impression à la demande, blogs et réseaux sociaux,

– changements d’attente sur la distribution, la diffusion, le prix.

– Distribution à l’heure du numérique (Xavier Cazin, immateriel.fr). Le cours de distribution numérique comprend deux parties : l’une sur la distribution proprement dite (gestion des flux de contenu, de métadonnées et de facturation, mais aussi répartition de la valeur et poids des acteurs dans la chaîne du livre numérique), l’autre sur la notion même de livre numérique (contenus et contenants, prix et valeur, biens ou services, modes d’accès à la lumière des pratiques de lecture sur écran.

– Formation pratique aux outils et aux langages numériques (Dominique Roux, Pierre-Yves Buard, Presses universitaires de Caen) : l’objectif du cours est de présenter aux étudiants les modifications introduites dans la chaîne éditoriale par les objectifs émergents de diffusion multi-support (imprimé, web, epub…) d’un même contenu et de constitution d’un fonds éditorial numérique. Les divers aspects et les enjeux de la mise en œuvre du modèle de « single source publishing » sont abordés partir de l’exposé des normes et standards (XML, TEI, Onix) et de la présentation pratique des outils mis à disposition d’un secrétaire d’édition (traitement de texte, logiciel de mise en page, éditeur XML) plus particulièrement dans le secteur de l’édition publique (outils diffusés dans le cadre de l’infrastructure BSN). Un objectif second du cours est de fournir aux étudiants de la promotion une maîtrise suffisante des outils et méthodes (structuration ou au moins stylage normé, notions de CSS) permettant la production conjointe des formes imprimées et epub de leur projet de fin d’année.

 

 

Conception et réalisation du projet éditorial au format numérique :

 

– compréhension et conduite d'un projet d'édition numérique multi-écrans : typologie de l'édition multi-écrans (les usages ; les contenus et les terminaux) : présentation des  problématiques multi-écrans (ergonomie & design ; fonctionnalités transverses et spécifiques ; solutions technologiques) : le rôle de l'éditeur lors des différentes étapes du projet : structurer le cahier des charges et anticiper le budget ; la conception (ergo-design, cas d'usages et spécifications) ; le développement : les phases de validation – recettes & cahiers de tests ; l'exploitation & l'animation du projet : le back-office (CMS)

suivi ergonomique au Labo d’Ergo-Design (Nicolas Esposito, Ecole des Gobelins) : phase de test et validation du projet

 

Ce module est organisé autour de réunions éditoriales, dirigées par les responsables de l’option ou en autonomie, permettant de constituer la promotion en maison d’édition selon des pôles clairement définis.

 

 

 

UE 5 : Connaissance de l’environnement professionnel (62 h)

 

Grâce à ce module, les étudiants sont mis en relation avec des professionnels de l’édition et des médias. Ces rencontres sont en partie organisées par les enseignants et en partie par les étudiants eux-mêmes.

 

Responsable de l’UE» : Hélène Védrine, maître de conférences : vedrine.helene@neuf.fr

 

Conférences et visites :

 

Chaque année, sous l’égide de l’association des anciens étudiants du master Effervescence, est organisé un cycle de conférences et de tables rondes consacré à la complémentarité des métiers du livre et de l’audiovisuel, au niveau national et international (cessions de droit, marketing, adaptations, traductions…).

Les étudiants sont chargés de concevoir ces rencontres, de contacter les intervenants, d’assurer la promotion de ces événements et d’en rendre compte sur les sites de l’association et du master.

Par ailleurs, les étudiants sont amenés à rencontrer de grands acteurs de la médiation audiovisuelle et/éditoriale (participation à des émissions télévisuelles ou radiophoniques, visite de l’INA, etc.).

Chaque étudiant est évalué en fonction de son implication et de sa participation à ces événements.

 

Orientation professionnelle :

 

Ce module vise à préparer les étudiants à la recherche de stage et d’emploi. Il montre aux étudiants comment rédiger un curriculum vitae, comment diffuser et faire évoluer son profil sur les réseaux sociaux et les réseaux professionnels (LinkedIn, Viadeo, etc.), comment mener un entretien d’embauche. Une séance est consacrée à la simulation d’un entretien de recrutement devant un DRH et un éditeur.

– Rédaction d’un curriculum vitae et entretien d’embauche (Sandrine del Moral, DRH Éditions Gallimard).

– Entraînement à l’entretien d’embauche devant caméra (Aymeric Vincent, DRH Editis).