La nouvelle promotion est arrivée !

cropped-14671157_205562599873181_3160995692702687764_nLa nouvelle promotion du Master 2 Métiers de l'Edition de l'université Paris IV – Sorbonne est arrivée ! Cette année, les étudiants ont pour thème "Revisiter". Après de nombreux débats, la promotion 2016/2017 à décidé de centrer son sujet sur les personnages féminins secondaires en proposant une relecture d'oeuvres phares à l'aide de divers médias.

Le projet souhaite prendre une forme multiple offrant une revisite tant par le fond que par la forme. Pour cela, différentes formes d'expression seront utilisées dans l'ouvrage allant du texte à l'illustration en passant par la photographie. Cette année les étudiants souhaitent mettre en lumière ces personnages oubliés, délaissés, parfois non approfondis pour leur donner la chance d'être sur le devant de la scène.

La promotion de cette année s'est constituée en maison : les Éditions des Femmes d'à côté. Vous trouverez toutes les informations sur leur projet à cette adresse : http://www.editionsdesfemmesdacote.fr

Embarquez avec la promotion 2015/2016 !

Le logo des éditions du Samovar, sur fond de sapins.

La rentrée est arrivée et avec elle, une nouvelle promotion pour le master 2 Métiers de l'Edition de l'université Paris IV – Sorbonne. Les étudiants du cru 2015/2016 ont cette année pour thème "la métalepse". Principalement théorisée par Gérard Genette, cette figure de style, en perturbant les frontières entre fiction et réalité, invite à la rupture ainsi qu’à la perte de repères. Virgile, Proust ou encore Chevillard sont des exemples parmi tant d’autres du potentiel de ce mode de transgression.

Les étudiants ont choisi de traiter cette métalepse autour du thème du Transsibérien : cette célèbre ligne ferroviaire fête en effet ses cent ans en mars 2016. Le centenaire constitue non seulement un événement marquant et attendu, mais le train est aussi par nature un objet de rupture et de transgression. Tandis que défilent les frontières et les paysages, le microcosme que constitue chaque wagon est l’occasion de nombreux mystères et digressions narratives.

Le projet s'appuie également sur une figure emblématique et facilement reconnaissable : le contrôleur du train, Dimitri. Ce dernier voyage entre les histoires qui composeront l'ouvrage. Le lecteur se souviendra de lui notamment pour ses cheveux bruns, son air dégingandé et sa forte odeur de bergamote.

La promotion de cette année s'est constituée en maison : les Éditions du Samovar. Vous trouverez toutes les informations sur leur projet à cette adresse : http://www.editionsdusamovar.fr/