Enregistrement de La Grande Librairie et du Masque et la Plume

Les élèves du M2 Edition de l'université Paris IV-Sorbonne ont pu assister coup sur coup à l'enregistrement de deux des émissions littéraires françaises les plus emblématiques : La Grande Librairie, et Le Masque et la Plume.

Logo La Grande Librairie

Le jeudi 15 octobre, passage à France Télévisions, pour le tournage en direct de La Grande Librairie, avec pour invités Jacques Higelin, Marie-Hélène Lafon, Christian Bobin et Eric Holder. Après l'émission, François Busnel a pris un petit quart d'heure pour répondre aux questions des étudiants et pour échanger au sujet du métier de journaliste littéraire.

Logo Le Masque et la Plume

Le jeudi 22 octobre, c'est à la Maison de la Radio que les élèves du M2 Edition se sont rendus, pour l'enregistrement des deux prochaines diffusions du Masque et la Plume, la première consacrée à la littérature, la deuxième consacrée au cinéma.

Les deux sorties étaient encadrées par Elsa Santamaria.

Les Uchroniques sur France Culture

L'information avait été relayée dans la chronique d'Effervescence sur Actualitté : le livre de la promotion 2013/2014 du master Édition est passé dans l'émission de ce matin « La Fabrique de l'histoire », sur France Culture. Présentée par Emmanuel Laurentin, elle consistait en une table ronde sur des films et ouvrages de fiction, commentés par un collège d'historiens. Parmi les quatre titres au programme (dont deux films et une BD) figurait Le jour où le mur de Berlin n'est pas tombé – et tous ceux qui suivirent.

Applaudi pour « sa présence plastique » et l'extrême diversité de ses contributions, l'ouvrage collectif n'a pas manqué de faire débat pendant 10 minutes. L'expérimentation de l'uchronie appliquée à un tel sujet, son traitement (littéraire et/ou historique) par les contributeurs et la représentation du mur de Berlin que ce titre véhicule, ont donné lieu à des critiques aussi antagoniques que passionnantes ! Nous retiendrons plus particulièrement le commentaire de Fabrice D'Almeida : « Visuellement, c'est un plaisir, et intellectuellement, c'est un petit bonheur. »

 

Vous pouvez (ré)écouter l'émission directement sur le site de France Culture. Le recueil est mentionné après 32 minutes de diffusion et une transition musicale interprétée par Michel Sardou, en clin d'oeil à l'une des contributions : « Le Surveillant général ».