Virginie Despentes : la marraine de la promotion 2015-2016

Virginie DespentesVirginie Despentes publie son premier roman, Baise-moi en 1993. Il est traduit dans plus de vingt pays. Suivront Les Chiennes savantes, en 1995, puis Les Jolies Choses en 1998, aux éditions Grasset, prix de Flore et adapté au cinéma par Gilles Paquet-Brenner avec Marion Cotillard et Stomy Bugsy en 2000. Teen Spirit sort en 2002 et est adapté au cinéma par Olivier de Pias, sous le titre Tel père telle fille, en 2003, avec Vincent Elbaz et Élodie Bouchez. Bye Bye Blondie est publié en 2004, elle réalise son adaptation en 2011, avec Béatrice Dalle, Emmanuelle Béart, Soko et Pascal Greggory. En 2010, Apocalypse bébé obtient le prix Renaudot. Virginie Despentes a également publié un essai, King Kong théorie, qui a obtenu le Lambda Litterature award for LGBT non fiction en 2011. Elle a réalisé sur le même sujet un documentaire Mutantes, Féminisme Porno Punk, qui a été couronné en 2011 par le prix CHE du London Lesbian and Gay Film Festival. Elle se consacre aujourd’hui à l’écriture du dernier tome de la trilogie Vernon Subutex, « comédie inhumaine » dont le premier tome, vendu à plus de 80 000 exemplaires et cinq fois primé, l’a consacrée comme l’un des plus grands auteurs du XXIe siècle.

Cyniques et modernes, lucides mais tendres, les livres et les films de Virginie Despentes posent un regard désabusé sur un monde individualiste et questionnent nos raisons d’exister.

Crédits photographiques : Virginie Despentes – J.-F. PAGA/GRASSET